• w-facebook

Avec :

En partenariat avec :

Liens :

Portrait

Je suis né dans l’Avesnois où j’ai passé toute mon enfance jusqu’au bac. Cette région de bocages a bercé mon enfance avec des balades en forêt, à vélo, ou bien encore jouer dans le jardin et les champs derrière la maison. J’ai commencé à partir de chez mes parents pour des voyages (Budapest, puis les Etats-Unis, le Canada et l’Islande à tout juste vingt ans et en solitaire. Un réveillon de nouvel an passé dans un igloo dans les Pyrénées, prélude à des envies de dépaysement un peu givrées) et pour continuer mes études en licence de biologie à l’université le Lille1.

Malgré le besoin d’apprendre, je trouve vite mes limites à rester enfermé dans un amphi toute la journée. J’arrête en deuxième année pour partir sur un diplôme plus professionnalisant dans les Alpes. Je suis un grand amoureux de montagnes depuis toujours, avec mes parents et grands-parents j’ai souvent passé mes vacances à la montagne et tout petit déjà (à l’âge de 5 ans), je voulais partir en randonnée avec mes belles chaussures de marche pour profiter de ces beaux paysages.

En 2014 j'entreprends donc un BTSA Gestion et Protection de la Nature en alternance au Centre de formation aux métiers de la montagne à Thônes. C’est pendant ces deux années de BTS que j’ai pu cumuler plusieurs mois de stages :

  • FRAPNA 74 au pôle éducation à l’environnement (6 semaines)

  • Compagnie des guides des Aravis avec les accompagnateurs en montagne (7 semaines)

  • ONCFS sur de la capture/marquage/recapture et ré-observation sur le Bouquetin des alpes (2 mois) et suivi de la population du Bargy dans le cadre du plan Brucellos (1 mois)

  • Asters CEN74 sur le suivi du Gypaète barbu (4 mois)

L’envie de continuer dans ce type de formation m’a conduit à faire une licence professionnelle « Biologie appliquée aux écosystèmes exploités » à Anglet (64) pendant laquelle j’ai pu effectuer un stage de 4 mois sur le suivi du mouflon méditerranéen avec l’ONCFS (RNCFS du Caroux Espinouse). Encore une fois une expérience de terrain avec de la capture/marquage/recapture.

Depuis plusieurs années, j’entends parler des postes de biologiste pour les terres australes et antarctiques françaises (Kerguelen, Amsterdam, Crozet et Terre Adélie). Les univers polaires et sauvages me fascinent ! J’ai postulé une première fois en 2017 pour ces missions qui me paraissaient inatteignables auparavant. Mon dossier n’est pas retenu mais les appréciations sont encourageantes et me motivent pour mettre tous les moyens et être sélectionné l’année suivante.

J’ai poursuivi avec un volontariat de 2 mois dans la réserve de Creag Meagaidh en Ecosse puis dans différents centres de baguages (Bretagne, Calais, Île-de-France, Haute-Savoie, etc.) en tant qu’aide bagueur. Début 2018, je suis recruté en service civique sur le suivi du cincle plongeur en Chartreuse avec le LBBE (CNRS) où je participe au suivi de la population :

  • capture et baguage des individus, pose de marquages visuels, mesures et prélèvements

  • contrôles des nids, des couvées et nichées

  • mesures et prélèvements sur les poussins

 

 

En 2018, je postule à nouveau pour le poste de biologiste, cette fois-ci c’est la bonne puisque je passe les entretiens. Rapidement j’ai la réponse pour me confirmer que je suis sélectionné pour partir en Terre Adélie (de loin mon premier choix !). C’est ici que cette aventure folle commence, j’espère que ce site et la page facebook vous permettrons d’en profiter un maximum !

Virgil, votre envoyé spécial… en direct de l’Antarctique

Pour les curieux mon CV format pdf lors de ma candidature :

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now